AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Veuillez noter que désormais seuls les véhicules d'avant 1965 sont acceptés sur ce forum . Pour les véhicules plus récents veuillez adresser une demande à un modo ou un admin afin d'obtenir l'autorisation de poster .

Partagez | 
 

 DÉLIRES DE DESIGNERS...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 18 ... 30  Suivant
AuteurMessage
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9435
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Dim 16 Jan 2011 - 10:04

1960 Chevrolet Corvair love love love

En Octobre 1959, Général Motors présente la Chevrolet Corvair 1960. C'est un design radicalement différent des autres fabricants américains du milieu des années 50. La Coccinelle de Volkswagen est devenu populaire auprès des consommateurs soucieux d'économie. Ce qui oblige GM à créer une voiture économique afin de rivaliser avec le "Cafard". Cette nouvelle voiture est propulsée par un moteur six cylindres à plat refroidi par air est conçu par Chevrolet. Il est également monté à l'arrière comme le VW.




Ed Cole qui travaille pour la Général Motors depuis 1933 est le créateur de ce projet. En septembre 57, un premier prototype est prêt et sert à convaincre Harlow Curtis, DG de la Général Motors, du bien-fondé du projet. L’architecture du moteur, un six cylindres à plat, est pratiquement inconnue à Détroit. Aussi, des problèmes de refroidissement apparaissent et la distribution du poids inquiète les ingénieurs (61,5% du poids repose sur les roues arrière) et la suspension indépendante doit être revue.








Le modèle 1960 est proposé en deux styles de carrosserie, un coupé-2-portes et une sedan-4-portes dans deux gammes de modèles. Plus tard cette dans l'année, le modèle "Monza" est ajouté à la gamme qui continue à se développer. En 1961, Chevrolet ajoute une fourgonnette, une camionnette et le "Spyder". Alors que les ventes s'avèrent prometteuses, les autres grands constructeurs répliquent avec leurs propres modèles compacts. Chrysler propose le Dodge "Lancer" et Plymouth la "Valiant", tandis que Ford contre avec la "Falcon" et Mercury la "Comet". Même Chevy lui-même se prend les pieds dans le tapis avec la Chevy II. Chevrolet présente une autre voiture de sport en 1964, la "Chevelle", et Ford dévoile la légendaire "Mustang". La fin est proche pour la Corvair. Ce qui cause réellement la perte de la Corvair, c’est le manque d’enthousiasme de Chevrolet. L’avenir n’est pas aux six cylindres. L’impossibilité d’insérer un bon gros V8 dans la Corvair, comme dans la très populaire Mustang, est sans doute à l’origine du désintéressement de Chevrolet.

C'est alors que Ralph Naders* publie un livre "Unsafe at Any Speed" (Dangeureuse à n’importe quelle vitesse : les dangers inhérents à l’automobile américaine) qui dépeint la Corvair comme instable et sujette aux accidents de renversement. Effectivement, la Corvair survire énormément, ce qui est normal compte tenu de son architecture. Aussi, la stabilité à haute vitesse se fait très inquiétante. Alors que beaucoup attribuent l'échec de la Corvair au livre,  l'histoire est déjà écrite sous la forme de baisse des ventes. Mais Général Motors réagit mal à cette publication qui lui fait plus de publicité qu’autre chose ! Comble de malheur, c’est cette même année que GM choisit pour modifier complètement les suspensions de la Corvair. Le public croit que GM agit ainsi en réponse au livre maudit mais il n’en est rien puisque ces améliorations étaient prévues avant la parution. Si seulement GM avait introduit ces changements un an plus tôt ! Savez-vous que ce Nader (oui, celui-là même qui s’est présenté à la présidence des États-Unis en 2004) n’a semble-t-il jamais eu de permis de conduire ? Ironiquement, le rapport de la NHTSA, publié trois ans après la disparition Corvair, exonère Chevrolet de toutes les accusations, concluant que la Corvair n'est pas plus encline aux accidents et renversements que tout autre voiture comparable de la période.

Après dix ans de production pendant toute la décennie des années 1960, la dernière Corvair a été construite le 14 mai 1969. La Corvair a-t-elle été un échec ? C'est une question d'opinion. Général Motors a produit près de 1,8 million de Corvairs en plus de 10 ans d'exploitation. La Corvair pionnière en progrès technologiques comme le "turbo-charge", la suspension à quatre roues indépendantes la carrosserie monocoque, ainsi que sa suspension indépendante qui a été adaptée plus tard aux Corvettes.

Peut-être la Corvair est une voiture qui ne se trouvait pas là au bon moment. Sur le marché de la voiture ancienne, la Corvair n’est pas surévaluée. Dans son cas, l’image d’une voiture dangereuse lui a valu mille maux ! Dommage pour tous ceux qui n’auront jamais la chance d’en conduire une et tant mieux pour les autres qui savent l’apprécier à sa juste valeur !





* Ralph Nader : le cauchemar de Général Motors




Né en 1934 à Winsted, Connecticut, de parents immigrés libanais, Ralph Nader est diplômé de Princeton en 1955 et de la Harvard Law School en 1958. Après avoir travaillé en tant que juriste, il enseigne l'histoire politique à l'université de Hartford et à Princeton, puis commence à Washington sa carrière dans la défense des consommateurs. Consultant auprès du ministère du Travail, il devient conseiller bénévole d'une commission du Sénat qui étudie la sécurité des automobiles. En 1965, il publie "Unsafe at Any Speed", ouvrage dans lequel il s'attaque à Général Motors en mettant en cause la dangerosité des voitures produites par la firme. Depuis 1966, Ralph Nader est à l'origine du vote d'au moins huit lois fédérales de protection des consommateurs comme les lois sur la sécurité des automobiles et le rappel de millions de véhicules défectueux ou le "Safe Drinking Water Act", de la création de nombreuses associations et de l'Agence fédérale pour la protection de l'environnement. Il a su créer un réseau de citoyens incluant des mouvements associatifs ayant un poids politique important dans des domaines allants des droits des femmes à la réforme fiscale en passant par l'énergie nucléaire. Nader s'est ainsi battu contre les abus des compagnies d'assurance, contre les traités internationaux de commerce comme le GATT. Il s'est déjà présenté deux fois à l'élection présidentielle américaine, et sa dernière participation en 2000 a été très critiquée par certains car elle a attiré les voix qui ont fait défaut aux démocrates pour l'emporter. Il critique la vie politique américaine, contrôlée selon lui par les grands groupes économiques. Il se présente en 2004 sous les couleurs du Parti de la réforme créé en 1995 par Ross Perot, candidat indépendant à la Maison-Blanche en 1992, et dont le programme réclame plus d'éthique dans la vie politique, plus de rigueur dans la politique budgétaire, une réforme du scrutin électoral, de la fiscalité, de l'assurance maladie, du monde des affaires, des lobbies.



Le buggy Manx modifié de Steeve Mc Queen dents dents dents



Dans "L'affaire Thomas Crown" le buggy de Steve est propulsé par un six cylindre Corvair.
"Je les ai aidés de le concevoir, alors je suis un peu fier de cela. Châssis de Volkswagen, de grands pneus larges, Moteur Corvair gonflé à l'arrière, et une position allongé, un peu comme ma voiture de Formule 1. Il est très léger, vous savez, je pense que nous sommes autour de 230 chevaux et le véhicule ne pèse qu'environ 1000 livres."
Dit l'acteur dans une interview. Toutes les cascades du film ont été réalisées par Steve avec l'actrice Faye Dunaway bravement assise dans le siège passager.



Corvair Power ! jumpy jumpy jumpy


Dernière édition par Magic-Tonio le Dim 16 Jan 2011 - 13:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9435
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Dim 16 Jan 2011 - 12:46

1956 Chrysler Norseman  Ghia affraid

En 1956, Chrysler  commande à Ghia une voiture d'exposition.
La Norseman Chrysler doit être "la voiture la plus automatisée au monde".








Le design est assuré par Virgil Exner, mais en réalité la plupart des travaux sont effectués par un de ses "nègre" : Billie Brownlie. C'est vraiment un design innovant, sa caractéristique la plus frappante est le toit en porte-à-faux...

Il n'y a pas de montants latéraux. Autre caractéristique inhabituelle pour l'époque, le pare-brise est incurvé sans aucun cadre. — une caractéristique très avancée à l'époque et très difficiles à intégrer dans la structure élancée du toit . L'intérieur a quatre sièges-baquets en cuir et un ensemble de manomètres de calibre futuriste, une peinture luminescente à l'arrière des sièges avant est apposée comme méthode expérimentale d'éclairage. La voiture est pleinement opérationnelle, avec un V8 de 331 ci Hemi (235 ch) et 2-vitesse de transmission Powerflite, commandée par des boutons-poussoirs. Le châssis provient probablement d'une "Chrysler 300" de série.

Ghia livre la voiture en vert foncé, avec un intérieur vert et gris, alors que selon, Exner il devait être peint en argent. Les journalistes qui voient la voiture en Italie, avant l'expédition, décrivent un fini en bleu deux tons, avec des accents en cuir rouge et noir. Inutile de dire qu'une telle conception a nécessité beaucoup de temps et d'argent. Il a fallu à l'équipe Ghia, dirigé par Sergio Coggiola, quinze mois et le coût de revient de Chrysler s'élève à plus de 150.000$. Le projet est achevé dans les délais et le 17 Juillet 1956, le Norseman soigneusement emballé est chargé à bord d'un paquebot de luxe de l'Italian-Line, opérant entre Gênes et New York. Le nom du navire est "Andréa Doria". L'équipe de conception Chrysler attend avec impatience la voiture qui est prévue pour être la star du Salon 57. Bien qu'ils l'aient conçu, presque aucun d'entre eux n'a vu la version définitive.

Dans la soirée du mercredi 25 Juillet 1956, l'Andrea Doria est en vue de la baie de New York. C'est la dernière nuit de croisière, le navire étant attendu à quai à New York le lendemain matin. À 23 heures 10, à 40 miles au large des côtes de Nantucket, le SS Andrea Doria  entre en collision dans un brouillard épais avec MS Stockholm, un navire de passagers suédois sur le chemin de New York à Göteborg. Malgré une opération de sauvetage rapide et professionnelle, seulement 53 personnes (sur environ 2500) ont péri dans la catastrophe. Onze heures plus tard, le navire italien coule, entraînant l'ensemble de ses marchandises, y compris la Norseman, à 72 mètres de profondeur au fond de l'océan.








La collision entre l’Andrea Doria et le Stockholm entraîna des modifications de la réglementation pour éviter qu’une telle catastrophe se renouvelle ; les compagnies de navigation durent notamment renforcer la formation du personnel à l’utilisation des radars. D'autres part, les navires en approche doivent désormais prendre contact par radio. La mise en place de dispositifs de séparation de trafic a été un des moyens de limiter les possibilités d’abordage dans les passages fréquentés, cette mise en place est apparue bien longtemps après l’accident.

Depuis lors, une seule personne a vu la voiture. En 1994, un célèbre plongeur épave David Bright pendant une de ses nombreuses expéditions sur l'épave a trouvé ce qu'il décrit comme un "Rusty-Hulk" (un Hulk rouillé) du Norseman. Selon sa description et la position de la voiture dans l'épave, il est presque certain que personne ne la reverra jamais. David Bright est décédé en 2006 d'un accident de décompression après une autre de ses plongées sur l'épave Andrea Doria.

Si la Norseman avait atteint l'Amérique, elle aurait certainement influencé la conception des voitures Chrysler durant des années. Seules de rares photos d'époque restent et elle est décrite comme "La plus belle des jeunes filles qui ne s'est jamais rendu à son premier bal".

Un concept-car pour poissons rouges !  ptdr  ptdr  ptdr


Dernière édition par Magic-Tonio le Sam 15 Nov 2014 - 6:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
°ΔRTMΔN°

avatar

Messages : 31109
Date d'inscription : 20/10/2007
Localisation : Yvelines Beach

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Dim 16 Jan 2011 - 13:15

triste Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9435
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Dim 16 Jan 2011 - 13:22

Kéna péter, c'est pas GoodTimes ! chaise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
°ΔRTMΔN°

avatar

Messages : 31109
Date d'inscription : 20/10/2007
Localisation : Yvelines Beach

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Dim 16 Jan 2011 - 13:24

bha et alors! ça empeche pas! un peu de compassion koi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9435
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Dim 16 Jan 2011 - 14:17

2011 Bamboo Rinspeed pale

Le préparateur suisse Rinspeed nous dévoile sa dernière création. Souhaitée comme un véhicule simple et fonctionnel, la Bamboo n'est pas sans rappeler la Citroën Méhari.



Comme chaque année, Rinspeed profite du salon de Genève (mars 2011) pour dévoiler un concept-car original, parfois déroutant. Après la voiture amphibie l’an passé et la voiture à l’habitabilité modulable en mars dernier, Rinspeed jouera la carte de la nostalgie en 2011. Avec ses airs de voiture de plage, la Bamboo nous renvoie dans les années 60-70 à l’époque de la fameuse Méhari. D’ailleurs, Rinspeed n’hésite pas à utiliser Brigitte Bardot ou encore la ville de Saint-Tropez pour parler de sa voiture. Conçue pour voyager à quatre, la Bamboo doit peut être son nom à certains de ses matériaux, réalisés en bois de bambou. Une touche d’écologie qui se poursuit jusqu’au moteur qui fonctionne à l’électricité.

Brigiiiiiiiiiite !!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TCHERNO BILL

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 14/01/2011
Age : 105
Localisation : Roswell

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Dim 16 Jan 2011 - 21:22

Tu travailles chez "wikipédia" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
°ΔRTMΔN°

avatar

Messages : 31109
Date d'inscription : 20/10/2007
Localisation : Yvelines Beach

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Dim 16 Jan 2011 - 23:12

Si ça c'est pas du Tex!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9435
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Lun 17 Jan 2011 - 0:09

dents dents dents
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FIF
Admin
avatar

Messages : 22273
Date d'inscription : 25/10/2007
Age : 54
Localisation : ardeche mount's

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Lun 17 Jan 2011 - 0:10

on a la preuve ptdr ptdr

_________________
GB auto supporter
  ........................................ ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
°ΔRTMΔN°

avatar

Messages : 31109
Date d'inscription : 20/10/2007
Localisation : Yvelines Beach

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Lun 17 Jan 2011 - 0:12

Excellent Tonio! on pouvait pas faire mieux comme reponse!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
TCHERNO BILL

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 14/01/2011
Age : 105
Localisation : Roswell

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Lun 17 Jan 2011 - 3:37

Perso, je n'ai rien compris...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
metalshop16

avatar

Messages : 4826
Date d'inscription : 09/02/2010
Age : 50
Localisation : Jamais bien loin ...

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Lun 17 Jan 2011 - 3:41

ah ?.........étonnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9435
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Lun 17 Jan 2011 - 3:51

Je suis démasqué ! Je fais effectivement des piges chez Wiki ! ptdr ptdr ptdr

Désolé TCHERNO BILL j'ai dû abuser de la sauce "Hot-Chili"... dents

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9435
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Lun 17 Jan 2011 - 5:17

Visions Vintage du futur Part III dance

"Le retour du fils de la suite" de notre visite dans un hypothétique avenir...













Méfiez-vous des Sectes ! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pyroman

avatar

Messages : 5820
Date d'inscription : 06/07/2008
Age : 52
Localisation : 92

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Lun 17 Jan 2011 - 13:48

10 pages fortes interessantes et pas un mot sur un certain français siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9435
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Lun 17 Jan 2011 - 13:55

François le Français tu veux dire ??? dents
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pyroman

avatar

Messages : 5820
Date d'inscription : 06/07/2008
Age : 52
Localisation : 92

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Lun 17 Jan 2011 - 14:04

ca peut faire l'objet d'un quizz , te donner ces initiales serait un peu trop facile dents
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9435
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Lun 17 Jan 2011 - 14:17

pyroman a écrit:
Tucker est à l'image d'un certain J Z D L, des hommes passionés qui contre toutes attentes ont été au fond de leur délire. cooL ce post magic

Page 3. Si c'est ça, on va creuser pour une nouvelle histoire de l'oncle Tonio ! Very Happy

(C'est chiant, j'ai renversé ma binouse sur le clavier et je n'ais plus de "p". No ) ptdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9435
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Lun 17 Jan 2011 - 14:51



Celui là est bien prévu aussi, mais c'est un peu plus long à écrire. Il y a beaucoup à dire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
°ΔRTMΔN°

avatar

Messages : 31109
Date d'inscription : 20/10/2007
Localisation : Yvelines Beach

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Lun 17 Jan 2011 - 15:53

RL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9435
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Lun 17 Jan 2011 - 16:35

Virgil Exner
1909 - 1973 The "Forward Look" (Regard vers l'avenir)
king

Designer automobile pour Studebaker et Chrysler, entre autres. Il est célèbre pour son projet "Forward Look" (Regard vers l'avenir) sur le design de 1955, des Chrysler 1957 et 1961 et son goût des ailerons sur les voitures pour des raisons esthétiques et aérodynamiques.






Virgile montre un vif intérêt pour l'art et l'automobile. Il étudie l'art à l'Université de Notre Dame dans l'Indiana en 1928, mais abandonne après deux ans en raison du manque de fonds. Il prend un emploi comme aide dans un studio d’art spécialisé dans la publicité. En 1938, Virgil Exner dit "Ex", est à la tête du studio de conception interne de "Raymond-Loewy-Associates" entièrement dédié à Studebaker.



Il travaille sur les voitures et les véhicules militaires avant, et pendant la Seconde Guerre mondiale. Après guerre, sa première tâche est de finaliser le tout nouveau "Studebaker-Champion-1939". Un trait distinctif est une grille horizontale en forme de papillon avec les phares intégrés dans les ailes.
Début 1944, il est congédié par Loewy et est directement embauché par Studebaker à South Bend, Indiana. Au printemps de 1944, l'équipe de conception d'Ex commence à travailler sur la Studebaker d'après-guerre. Une douce courbe avec un pare-brise fortement incurvé. Les ailes avant font partie intégrante du flanc, ce qui souligne la grille en pleine largeur. Elle sortira en 1947. Il y a débat, mais beaucoup estiment que Virgile est le principal concepteur du coupé très acclamé Studebaker Starlight 1947, bien que Raymond Loewy ait obtenu les palmes pour la conception de la voiture.

Sa première vraie œuvre de conception est pour Général Motors, où il est embauché en 1945 comme chef de studio au bureau de style d’Harley Earl. Lorsque Exner rejoint Chrysler, le corps des voitures est façonné par les ingénieurs au lieu des designers. Exner se bat, et obtient le contrôle du processus de conception, y compris les prototypes et les modèles d'argile utilisés pour créer l'outillage de production.

En 1949, Exner établi un partenariat avec Cliff Voss et Maury Baldwin. Là, il travaille également avec Luigi "Gigi" Segre, l'italien de chez "Carrozzeria-Ghia" en Italie. Il a créé le concept Dodge Firearrow construit par Ghia. Les hommes créent un lien personnel fort, qui contribue à relier les entreprises par une étroite collaboration tout au long des années 1950. Cette alliance produit les modèles Chrysler-Ghia, comme l'Aventurer 1952, la Chrysler K-310, ainsi que les modèles élégance de Chrysler et DeSoto.



Le premier dessin d'Ex est la Phaéton parade suivie par la Chrysler K-310, avec un travail de peinture bi-tons, des roues à rayons métalliques logés dans de larges passages de roues arrondis, une fausse roue de secours sur le coffre, et feu arrière chromés rapportés. Le style Chrysler 1955 Imperial reprend les éléments de design de la voiture de parade et de la K-310. La Chrysler 300C a un impact durable sur le design des autos à Detroit. Ces conceptions fines contribuent à créer son fameux «Forward Look» (Regard vers l'avenir).





L'Impériale 1957 s'inspire de l'avion Lockheed P-38 Lightning. Harley Earl crée de petites «ailerons» sur les ailes arrière des modèles Cadillac 1948. Exner a vu le détail de la conception (également en cours d'expérimentation par certains fabricants italiens) et la fait sienne en élargissant les ailerons mais en les rendant plus visible. Exner croit dans les avantages aérodynamiques des ailettes fais des essais en soufflerie à l'Université du Michigan. (En fait, il aime surtout les effets visuels sur l'auto.). Exner son équipe reçoivent la médaille d'or de l'"Industrial Designers Institut".
Les campagnes de publicité de 1957 chantent : "Tout à coup, c'est 1960 !"





Dans les années 60, Exner crée le style Valiant comprenant un long capot avant et un arrière court, sur les flancs des chromes découlent de l'aile avant au bord des feux arrière, des passages de roues ouverts. Une méprise de la haute direction de Chrysler Corporation contraint à réduire la taille des Plymouth et Dodge 1962. Force Exner à revoir ses plans et à adapter un nouveau style très tard dans le processus de production. Ce changement, associé des problèmes de qualité, réduit l'attrait des voitures et provoque une baisse significative des ventes. Exner devient bouc émissaire, et est remplacé en tant que vice-président du style à l'automne 1961. Il est autorisé à conserver une position en tant que consultant pour qu'il puisse prendre sa retraite avec pension à l'âge de 55 ans. Il est remplacé par Elwood Engel.




Mais il a rebondi et avec son fils Virgile Jr, ils montent une agence de design industriel en 1962 : Buehler Turbocraft Division à Indianapolis. Gearworks commande à la société le développement d'une gamme complète de bateaux de pêche, runabouts de sport, et yachts mesurant jusqu'à 28 pieds.



En 1963, Esquire publie des dessins d'Exner pour ce qui doit devenir le "renouveau automobile." Le néo-classique attire son attention sur Duesenberg, Mercer, Packard. C'est la genèse de la Stutz Blackhawk 1970 produit par Stutz Motor Cars USA. La nouvelle société Stutz produira différents modèles.
Il décède en 1973.





Sacré bonhomme encore. La 300 me fait craquer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9435
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Mar 18 Jan 2011 - 0:30

2011 Captain America Le film Rolling Eyes

Les photographies ont été prises à Angleterre, durant le tournage d'une scène de poursuite entre Captain America et des agents de l' H.Y.D.R.A. On peut y voir un cascadeur portant le costume du super-héros, des motos retro-futuristes (faut croire que ça existe) et une magnifique voiture comme il s'en faisait dans les années 1940.









Le scénario de Captain America : The First Avenger est signé par Christopher Markus et Stephen McFeely.
Le film est par réalisé par Joe Johnston et interprété par Hugo Weaving, Sebastian Stan, Hayley Atwell, Toby Jones, Samuel L. Jackson, Dominic Cooper, Tommy Lee Jones et Chris Evans, sortira aux Etats-Unis le 22 juillet 2011.



Très peu d'images sur cette super car néo-rétro-futuriste. bah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9435
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Mar 18 Jan 2011 - 1:52

2011 Le design sonore des voitures électriques

Simuler le bruit du moteur sur les voitures électriques. Destiné à prévenir une escalade d'accidents de circulation en milieu urbain lorsque les voitures électriques (voire les simples hybrides circulant en mode tout électrique) se feront de plus en plus courantes dans nos villes.



Une étude de l'Université de Riverside, en Californie, démontre en effet que des piétons dont on avait préalablement bandé les yeux pouvaient entrendre arriver à 8,5 mètres une voiture classique, contre seulement 2 mètres pour une Toyota Prius ! Les engins électriques tels que les chariots à bagages dans les gares et les aéroports sont pourvus d'avertisseurs sonores dont leurs chauffeurs usent et abusent par nécessité. Difficile d'imaginer un tel concert de Klaxon dans nos villes... Aussi Lotus Engineering a-t-il imaginé installer à l'avant de la voiture un haut-parleur émettant un son dont la tonalité et la fréquence permettent à l'oreille humaine de mesurer à la fois la vitesse et l'éloignement de la voiture. Lotus Engineering promet un son en tous points comparables à celui d'un moteur thermique. Les technologies d’acoustique active développées ces dernières années présentent aujourd’hui quelques applications. Elles permettent par exemple de modifier le son d’un moteur selon les conditions momentanées et ainsi offrir au conducteur des sensations d’un véhicule dynamique, ou alternativement plus discret.





Moi, je mets des cartes plastiques dans les rayons de mon vélo ! dents dents dents
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9435
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Mar 18 Jan 2011 - 5:01

2011 Coqueline Courrèges
créatrice de véhicules électriques
bravo

Elle est avant tout connue pour la maison de couture à la tête de laquelle elle a succédé en 1996 à son mari, André Courrèges. Ce que l’on sait moins, c’est que la création de transports écologiques lui tient aussi à cœur. C’est ainsi que Coqueline Courrèges a présenté en 2002 sa première voiture électrique, la Bulle. En 2004, elle crée un second véhicule, la EXE, annoncé avec plus de 400 km d’autonomie. Puis en 2006, la Zooop, qui fera l’objet de nombreux reportages, car annoncée avec une autonomie de 450 km et une vitesse de pointe de 180 km/h. Une vraie voiture, mais électrique.






Avec la Zooop, Coqueline Courrèges a voulu élaborer un moyen de transport léger, original, futuriste, rapide et respectueux de l'environnement. Longueur de 2.78 m, une largeur de 1.89 m, une hauteur de 1.35 m et un poids de 690 kg ! Ce véhicule pas comme les autres est doté d'un moteur de 200 ch (150 kW) et d'une batterie au lithium-polymère d'une capacité de 70 A/h, avec une tension de 370V, qui pèse environ 100 kg. La boîte de vitesses assure une transmission directe et sa vitesse de pointe est de 180 km/h. Sa forme aérodynamique est un avantage de taille ! La Zooop bénéficie d'une autonomie de 450 km. Elle démarre au quart de tour et fait mieux qu'une Ferrari ou qu'une Porsche ! Elle freine aussi très rapidement ! Elle a été exposée lors du Challenge Bibendum organisé par Michelin en juin 2006 à Paris. Elle allie technologies écologiques, design créatif, sécurité et performances. C'est ce que nous attendons tous actuellement d'une voiture !

L'EXE est équipée d'un moteur électrique de quelques 50 kg, compact, qui est implanté à l'avant de l'auto. Ce qui est très volumineux autour de lui, c'est l'électronique de gestion, pour lui, mais aussi pour les batteries. Il s'agit de Lithium-Ion, d'une capacité de 149 A/h à la tension de 370 V, et elles sont idéalement situées dans le soubassement de l'auto. Elles ont donc un effet stabilisateur, en contribuant à donner à l'auto un centre de gravité très bas. Pour le reste du développement, partant du principe que la clé de bonnes performances, c'est la légèreté, la voiture est d'une simplicité affolante, ou affriolante... Parce qu'avec une masse tout juste inférieure à la tonne, l'EXE va de 0 à 100 km/h en 6.2 secondes ! Exactement le temps d'une Porsche Boxster. Et ce ne s'arrête pas là, l'EXE monte à 160 km/h.

"J'ai fait la Bulle en premier et je lui ai changé trois fois de mécanique ! Au début, elle était équipée de batteries au plomb, puis je suis passé au nickel-cadmium et enfin, je l'ai dotée plus tard d'une batterie au lithium. Mais j'ai laissé la Bulle de côté un certain temps pour attaquer la XE, une traction qui embarque 300 kg de lithium-ion. C'est une voiture électronique avec une technologie très puissante et très autonome. Elle peut en effet parcourir jusqu'à 450km. Sa vitesse de pointe est de 180 km/h. La XE est dépourvue de carrosserie pour bien montrer que je ne m'occupe que des énergies. Ma dernière création c'est la Zooop, une propulsion animée par une batterie au lithium-polymère qui pèse environ 200 kg de moins que celle de la XE. Le poids, c'est l'ennemi numéro 1 de toutes sortes d'énergies". "La Zooop s'appelle ainsi parce qu'elle va très vite ! Vous ne la voyez pas, elle est comme l'éclair, il n'y a rien dedans" ! Les gens aiment la puissance. Et la Zooop est la plus rapide des trois voitures que j'ai conçue. Elle bat même les Porsche et les Ferrari au démarrage ! Mais toutes les voitures électrique pourront faire aussi bien car cette technologie est beaucoup plus performante que les moteurs à explosion. Quand vous appuyez sur l'accélérateur, elle file à toute allure et, au même titre, quand vous levez le pied, elle freine très vite. Je n'ai même pas besoin de la pédale de frein ! C'est la vraie sécurité cette rapidité dans les commandes. En accélération ça vous permet de doubler et au freinage d'éviter un obstacle. C'est à dire que je peux doubler et freiner très rapidement, donc c'est l'accélération en directe. C'est ça le plus merveilleux"...





Elle a la pêche et les moyens. Cool ! super super super
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   

Revenir en haut Aller en bas
 
DÉLIRES DE DESIGNERS...
Revenir en haut 
Page 6 sur 30Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 18 ... 30  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KRUZIN' :: Entrée des artistes-
Sauter vers: