AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Veuillez noter que désormais seuls les véhicules d'avant 1965 sont acceptés sur ce forum . Pour les véhicules plus récents veuillez adresser une demande à un modo ou un admin afin d'obtenir l'autorisation de poster .

Partagez | 
 

 DÉLIRES DE DESIGNERS...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 17 ... 30  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Ven 14 Jan 2011 - 3:13

°ARTMAN° a écrit:
Non ce n'est pas un feu geant de Chevy 58! mais un reacteur de mirage recyclé! Laughing

Ah ouais carrément j'ai cru que c'était une sculpture géante de Feux de Chevy 1958 !!!! avant de te lire évidemment
C'est clair que ça ressemble!!:
Revenir en haut Aller en bas
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9457
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Ven 14 Jan 2011 - 4:03

2010 Futurist Bicycle Concept siffle

Prototype d'un vélo futuriste réalisé par John Villareal, un designer américain : un vélo sans chaîne, sans câbles ni rayons dans ses roues, le tout étant remplacé par un systèmes à base de pignons à entraînement direct ..




Imaginé par un designer américain, basé dans le Wisconsin et répondant au nom de John Villarreal, le « Futurist Bicycle Concept » est une étude de style purement prospective autour d’un concept de vélo du futur qui intégrerait une transmission d’un nouveau type, un cadre très léger au système de fixation des roues innovant et des roues totalement dépourvues de rayons.
Avec un point de vue orienté sur l’écologie, le vélo est conseillé, maintient la forme et ne pollue pas. La bicyclette a encore de beaux jours devant elle. "Enlever l’inutile et le superflu des vélos modernes pour ne garder que l’essentiel". C’est le mot d’ordre de John Villareal. Le vélo qu’il a imaginé n’a ni câbles pour les freins, ni rayons dans les roues, ni chaines entre les roues et les pédales. Tout est caché, intégré dans la structure, qui est d’ailleurs réduite car les matériaux modernes n’ont plus besoin de tous les renforts autrefois vitaux. Le concept de John Villareal est une Ferrari des vélos.

A l'insu de mon plein gré, dans la famille "Transmission" je demande la mère ! langue langue langue

Ride de Ouf !




Dernière édition par Magic-Tonio le Ven 14 Jan 2011 - 9:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9457
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Ven 14 Jan 2011 - 6:22

1958 Ford Nucleon concept

La Ford Nucleon est un concept car développé par le constructeur automobile Ford en 1958. Ce modèle resta à l'état de prototype et seule une maquette au 1/33e fut assemblée. Aux États-Unis, cette voiture reste pour beaucoup l'un des symboles de la monté en puissance de l'énergie nucléaire dans les années 1950.




Le groupe propulseur de la Nucleon devait se distinguer de celui des véhicules de l'époque. En effet l'énergie nécessaire à sa propulsion ne devait pas provenir d'un moteur à explosion, mais d'un petit réacteur nucléaire situé à l'arrière du véhicule et alimenté par une capsule contenant des éléments radioactifs. D'après les ingénieurs, ce noyau devait être aisément remplaçable, sa durée de vie dépendant de la vitesse de croisière ainsi que de la distance parcourue par la voiture. Ce système devait aussi permettre de modifier la puissance du véhicule à volonté en remplaçant la capsule par une autre de plus grande puissance. Théoriquement, la Nucleon pouvait parcourir 8000 km avec un coeur atomique de capacité moyenne. Une fois ce dernier épuisé, les ingénieurs pensaient que le conducteurs le rapporteraient dans une station pour pouvoir être rechargé, puis réutilisé.
Théoriquement, ce véhicule aurait pu être dangereux pour les utilisateurs et la population du fait des radiations, des réactions nucléaires et des déchets produits. La maquette de la Nucleon peut être admirée au Henry Ford Museum situé à Dearborn dans le Michigan.
Bob Gale, co-producteur du film Retour vers le futur, a avoué que le réacteur nucléaire en position arrière de la Nucleon avait influencé la réalisation de la DeLorean DMC-12 de son long métrage.

Une station-service nucléaire ! siffle siffle siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9457
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Ven 14 Jan 2011 - 7:13

1980 Ever Meulen Graphics dribble

Eddy Vermeulen, est né en 1946 en Belgique . Son graphisme stylisé et géométrique est influencé par le design industriel, l'architecture, l'automobile et le mobilier des années quarante, cinquante mais aussi l'art déco.






Ever Meulen est passionné par l’aventure automobile du 20ème siècle. Plusieurs icônes de la production industrielle des années 50 sont ainsi mises en scènes dans des univers imaginaires totalement surréalistes et côtoient les créations de l’illustrateur.
Parmi elles figure la "Nisiov", voiture asymétrique spécialement imaginée à l’occasion d'une exposition.
La Nisiov symbolise le rêve automobile de l’ingénieur Gabriel Voisin dans l’entre-deux guerres.

Pour ceux qui ne connaissent pas. A découvrir absolument ! super super super
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9457
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Ven 14 Jan 2011 - 8:59

1895 Schwinn & Co Bicycles king

La Schwinn Bicycle Company est fondée par Ignaz Schwinn à Chicago en 1895. Né en Allemagne en 1860, Schwinn est frustré de ne pas être écouté par les fabricants de vélos avec il travaille. Il décide d’émigrer aux U.S.A. en 1891 où il rencontre cependant les mêmes difficultés. Il crée sa société avec Adolph Arnold, la Arnold Schwinn & Co.







Par chance, la création de la société  coïncide avec un fort engouement pour la bicyclette aux États-Unis. Chicago devient le centre de la production de vélos du pays et 30 usines en fabriquent. La situation ne perdure pas avec le développement de l’automobile et de la motocyclette. En 5 années la vente de vélo est été divisée par 4 et les petites entreprises font faillite ou sont absorbées. Il ne reste en 1905 que 12 manufactureurs de vélos à Chicago.

Après avoir racheté Excelsior et Henderson, Schwinn se met à produirent des motos et la marque Excelsior-Henderson vient se classer à la troisième place derrière Indian et Harley-Davidson. La crise vient à bout de la marque de moto et Excelsior-Henderson qui disparaît en 1931.

Frank Schwinn, le fils du fondateur, recentre l’activité de la compagnie sur la seule fabrication de vélos. Il produit des vélos bon marché, au design novateur dont certains ressemblent à des motos. Le début des années 50 et son « âge d’or » lui permet de développer la marque. Grâce à un marketing bien pensé, Schwinn est le premier fabricant de vélos aux U.S.A.
Cependant, son absence dans les grandes compétitions de vélos l’empêchent de progresser à la même vitesse que ses concurrents européens et asiatiques. La marque américaines s'endort sur ses lauriers et, des années 70 aux années 90, ne sait pas fournir les vélos que les acheteurs attendent. Pour faire court, Schwinn rate toutes les grandes étapes du développement du vélo de ces 30 dernières année, du vélo de randonnée au BMX. En 2001, la famille Schwinn cède sa marque qui existe toujours, exploitée par Dorel Industries.

(Le Phantom 1955 fait parti de cette gamme de vélos appelés « Cruiser » ou « Beach cruiser », solides, lourds et dotés d’une seule vitesse. Les cruisers sont conçus plus particulièrement pour les terrains assez plats et sont beaucoup utilisés par les "Paperboys" (distributeurs de quotidiens) ou par les postiers.)



Enlève les pinces quand tu descend de ton spade ! dents dents dents
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
°ΔRTMΔN°

avatar

Messages : 31343
Date d'inscription : 20/10/2007
Localisation : Yvelines Beach

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Ven 14 Jan 2011 - 9:47

predicta a écrit:
°ARTMAN° a écrit:
Non ce n'est pas un feu geant de Chevy 58! mais un reacteur de mirage recyclé! Laughing

Ah ouais carrément j'ai cru que c'était une sculpture géante de Feux de Chevy 1958 !!!! avant de te lire évidemment
C'est clair que ça ressemble!!:

Merci mon poulet! y'a que toi qui suit! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FIF
Admin
avatar

Messages : 22342
Date d'inscription : 25/10/2007
Age : 55
Localisation : ardeche mount's

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Ven 14 Jan 2011 - 12:27

meuh non

_________________
GB auto supporter
  ........................................ ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
°ΔRTMΔN°

avatar

Messages : 31343
Date d'inscription : 20/10/2007
Localisation : Yvelines Beach

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Ven 14 Jan 2011 - 12:45

Aaahhh bon..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FIF
Admin
avatar

Messages : 22342
Date d'inscription : 25/10/2007
Age : 55
Localisation : ardeche mount's

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Ven 14 Jan 2011 - 12:47

mais j'ai toujours pas compris la roue sous le pied de la madame ?

_________________
GB auto supporter
  ........................................ ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
°ΔRTMΔN°

avatar

Messages : 31343
Date d'inscription : 20/10/2007
Localisation : Yvelines Beach

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Ven 14 Jan 2011 - 12:50

Ca fait parti d'la shoes! ptdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9457
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Ven 14 Jan 2011 - 13:41

Mais si Arty, on l'a vue ta meuf à roulette, mais comme elle n'est pas carrossée comme une Chevy, j'ai pas pipé ! Cool


Dernière édition par Magic-Tonio le Ven 14 Jan 2011 - 13:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9457
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Ven 14 Jan 2011 - 13:45

2010 Saab Custom 1968 silent






Vizualtech, une entreprise de conception suédoise qui se spécialise dans la construction de modèles de voitures et les bateaux en 3D, ont sorti juste cette série d'images illustrant une version moderne du 1968 Saab 96. Pendant que le modèle original duquel, il s’inspire peuvent être appelées à peine sportif, la version 2010 de la voiture est fondée sur un châssis tubulaire en acier trouvé dans le Cobra de SVO. La voiture a été conçue pour Per Stromqvist, admirateur de Saab et a été dessinée par Vizualtech Bo Zolland. Aucun mot pourtant sur la production, mais il y a une grande chance qu’au moins un prototype soit construit.

Vintage power. siffle


Dernière édition par Magic-Tonio le Ven 14 Jan 2011 - 23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9457
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Ven 14 Jan 2011 - 23:44

Visions Vintage du futur Part II

Suite de notre petite visite dans un hypothétique avenir...










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9457
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Sam 15 Jan 2011 - 9:06

1893-1969 Harley J. Earl Un designer innovant et influent dribble

Né a Detroit en 1893 et inventeur de la profession de Designer Automobile aux USA, Harley Earl révolutionne le monde de l'automobile et change définitivement la face du capitalisme. Ses nombreuses distinctions incluent aussi des étapes commerciales emblématique telles que le changement annuel de modèle, le premier concept-car, l'obsolescence dynamique, le premier ordinateur de bord et la Corvette.







Harley Earl entre à la Général Motors en 1927 et prends sa retraite en 1958. À l'exception de Henry Ford, aucune autre personne n'a à lui seul plus contribué à l'évolution de l'industrie automobile moderne. Lors de la cérémonie d'inauguration du Centre technique de Général Motors en 1956, le président Eisenhower dit : "Je n'ai jamais eu l'occasion de voir de l'intérieur un Studio de Conception professionnel, car le secret fait partie nécessaire du processus." De l'espionnage industriel au Crash-Tests ou aux sièges chauffants, beaucoup d'Américains utilisent encore tous les jours ses créations.

En 1927, convaincus de la vision d’Harley sur l'avenir de l'industrie automobile, les principaux actionnaires de GM demandent à Earl à diriger un nouveau département. L'offre de "Général Motors" signifie quitter Hollywood où il a grandi. Voyant la possibilité d'une ouverture, il déménage avec sa famille à Detroit et commence rapidement à réaliser ses rêves. Il inscrit "Design" sur la carte du tout nouveau département "Art & Couleur" qu'il vient de créer. Cette entité est entièrement dédiée à la conception des produits "Général Motors". En 1937, le secteur d’Earl's est l'épicentre de la société et à gagne rapidement des parts de marché. Pour cette raison Earl atteint le statut de vice-président et, par conséquent rebaptise sa nouvelle zone : "Style-Section".
Bien que beaucoup le jalousent, ses principaux concurrents réalisent les profits qui sont en jeu et commencent à suivre l'exemple de cette superstar du monde du design automobile. Alors que l'apparence et la fonction sont d'importance mineure, Earl change tout cela. C'est pour cela que chaque constructeur automobile moderne a aujourd'hui un département Design central, dirigé par un des vice-président.
 
Avant l'arrivée d’Earl's la célèbre citation d’Henry Ford : "vous pouvez faire n'importe quelle couleur tant que c'est noir.", résume l'opinion de l'industrie sur le design automobile à Detroit. Comme l'introduction de tout changement important, la croyance inébranlable d’Harley Earl's est accueilli avec hostilité, ridicule et résistance jusqu'à ce qu'il conçoive la Cadillac "La Salle". En comparant la "la Salle" à la conception audacieusement aérodynamique de la FireBird, il est clair de voir comment en trente ans, Earl a fait faire un bond en avant à automobile sur le plan artistique. Une fois les nouvelles méthodes novatrices d’Earl mises en œuvre, l'approche utilitariste d’Henry Ford devient obsolète. L'utilisation de dessins colorés en deux dimensions, de modèles d'argile grandeur nature est désormais la norme dans l'industrie. En une décennie "Général Motors" se rapproche rapidement de Ford avant l'entrée la Seconde Guerre mondiale en 1941.

En 1942, pendant la Seconde Guerre mondiale Earl fait travailler sa division Design sur des recherches de camouflage et édite un document de 22 pages intitulé Manuel Camouflage pour Général Motors. Il sera utilisé par l'armée.

L'après Seconde Guerre mondiale est dépendante d’Earl's et de sa vision ultramoderne qui est la raison numéro un des ventes de voitures en l'Amérique. L’"Harley-Earl's-Art" est "la norme" à travers le monde. Léonard de Vinci, le grand artiste florentin, a démontré que, pour arriver à une représentation satisfaisante de la forme humaine, l'artiste doit posséder une connaissance de l'anatomie - en particulier des os et des muscles qui composent la structure de l'organisme. Les améliorations mécaniques ont elles aussi contribué à améliorer l'apparence. En fait, c'est plutôt un principe reconnu que quant un produit fonctionnel est amélioré, il a tendance à progresser artistiquement. Mentionnez le mot "Art" et presque personne ne pense à l'industrie.

Poursuivant dans cette veine innovante en 1957, la GM Style Section a commencé à travailler sur la Chevrolet Corvair 1960, un design nouveau et radicalement différent pour les constructeurs américains. La Coccinelle de Volkswagen, ainsi que d'autres petites voitures d'importation japonaise, devient populaire et Harley Earl vise à créer des voitures concurrentes compact. La vision d’Earl ne fut jamais réalisée. L'idée d'Harley que les petites voitures sont l'avenir de l'industrie automobile ne plaît pas chez GM qui refuse de rompre avec la tradition : «Building-Big-Car-Forever." Cela s'avéra catastrophique pour l'industrie automobile américaine et les petites voitures étrangères inondèrent le marché nord-américain.








Que des belles chignoles ! super super super
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9457
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Sam 15 Jan 2011 - 11:48

2000 Tatooo Rinspeed

C'est une tradition : Chaque année, ils arrivent avec une création nouvelle unique pour le Salon de Genève.






Le Tatooo ne peut pas cacher le fait que ses racines se trouvent dans la ligne traditionnelle américaine. Ses lignes rappellent les classiques pick-up des années cinquante.

cite :
...[Les ailes avant et arrière ont peine couvrir les pneus extra-larges. Le pare-brise et latéraux sont très restreints par rapport aux voitures de production contemporaine. Ces fentes d'observation Harken remontent à l'époque hot rod. Les portes sont totalement libres de pièces rapportées, à l'exception des rétroviseurs requis par la loi. Les poignées de porte ont été remplacés par un mécanisme d'ouverture électromagnétique commandée à distance. Le plateau du camion est également libre de pièces rapportées. latérales larges jupes et des unités modernes de lumière fournir les seuls indices visuels que le véhicule est en fait une synthèse de l'ancien et le nouveau. Le hayon est une véritable nouveauté. Il s'agit essentiellement d'un châssis avec une plaque transparente et indestructible de Lexan au centre.
- Sous le capot énorme à charnières, un puissant V8 usine de 5,7 litres en aluminium assure l'accélération. Il délivre une puissance de 409 ch (301 kW) à 5'800 tr / min., le couple maximal est de 555 Nm à 4'350 tr / min. Le système d'échappement double avec sortie Remus suppression produit un son robuste. Ultra large pneus Continental SportContact dans les tailles 245/35 ZR 20 et 295/40 ZR 20 prévoient le grip nécessaire pour l'énorme couple disponible. Pour le montage des pneus, un fabricant de roues italien a créé des jantes de 20 pouces. 0 à 100 en 5,9 secondes. La vitesse de pointe est de 245 km / h.
- Le Tatooo.com est entièrement street-legal et conforme à tous les règlements actuels de l'UE.
- Le mécanisme de levage "X-Tra-Lift" (+ brevets en instance), présenté l'an dernier, a subi intensive développement. Grâce à l'utilisation d'un levier à deux bras, les ingénieurs ont réalisé ascenseur linéaire sans centre de gravité. Un entraînement mécanique, situé sous le plateau du camion, les deux bras pivote çà et là en tandem, ce qui le levage de la plate-forme de charge en moins d'une minute. Le moteur électrique est alimenté par la batterie du véhicule et actionné par télécommande. Le système intègre également toutes les fonctionnalités de sécurité possible, y compris un limiteur de l'angle d'inclinaison.
- Le châssis tubulaire offre une protection contre les accidents de renversement et intègre visuellement le système dans la carrosserie du véhicule.
- Chargés sur le dos de Tatooo.com se trouve "B.O.B." qui signifie "respiration Observation Bubble." Produits sous le soleil de la Floride - est un appareil totalement nouveau plongée. Le scooter sous-marin semble tout droit sorti d'un film de science-fiction. Même les débutants peuvent facilement plonger jusqu'à 30 pieds de profondeur. La tête du plongeur se déplace librement dans une poche d'air sous un casque qui rappelle de Darth Vader. Il n'y a pas de porte-parole, pas de régulateur. Une hélice à pile assure la propulsion. Pilotage se fait avec une sorte de poignée de bicyclette qui exploite un gouvernail. la profondeur de plongée est contrôlée par un sac d'air qui se gonfle et se dégonfle et se règle facilement à la pression d'un bouton. La bouteille d'air comprimé contient assez d'air pour des excursions d'une heure sous l'eau.
- L'intérieur de la Tatooo.com est créatif et futuriste dans la conception et le choix des matériaux. Simili cuir de serpent africain mamba , tissés en cuir beige de l'Italie et terre cuite de couleur au sol plastique apportent une touche exclusive et naturelle.]

P'tit pépée et peau de serpent ! dents dents dents
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9457
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Sam 15 Jan 2011 - 12:14

Jeu des 7 erreurs langue





Alors vous trouvez ? siffle siffle siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9457
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Sam 15 Jan 2011 - 13:09

2030 La mobilité personnelle selon GM Suspect

Général Motors a levé le voile à Shanghaï sur un nouveau concept de mobilité urbaine destiné à résoudre les problèmes attendus à l'horizon 2030. A cette date, les zones urbaines abriteront plus de 60% des 8 milliards de terriens et l'infrastructure ne pourra évidemment pas absorber une telle demande.





Cite :
...[L’EN-V, abréviation de Electric Networked-Vehicle (automobile électrique gérée en réseau), est un véhicule électrique à deux places, conçu pour se libérer des problèmes d’embouteillages, de places de parking, de qualité de l’air et d’accessibilité aux villes de demain. Ce concept sera présenté par General Motors et son partenaire stratégique, Shanghai Automotive Industry Corp. Group (SAIC), à l'occasion de l'Exposition Universelle de Shanghaï.
Il se décline en trois versions : Jiao (satisfaction), Miao (magie) et Xiao (rire).
- La puissance propre des moteurs est assurée par des batteries lithium-ion. La recharge peut se faire classiquement sur une prise secteur conventionnelle, et permet à l’EN-V de parcourir au moins 40 kilomètres avec une seule charge. L’EN-V peut également tirer parti de l’infrastructure électrique d’un réseau public, car le véhicule a la capacité de communiquer avec la batterie pour déterminer le meilleur horaire pour se charger, en fonction de son utilisation moyenne.
- En associant plusieurs systèmes tels que le GPS, la communication de véhicule-à-véhicule et le radar de distance, le concept EN-V peut rouler en manuel ou de manière autonome. Sa possibilité de rouler en mode autonome permet d’espérer réduire les embouteillages en autorisant l’EN-V à sélectionner automatiquement l’itinéraire le plus rapide en fonction des informations de circulation en temps réel. Le concept sait aussi utiliser les communications sans fil pour accéder à « un réseau social », qui peut être employé par le conducteur et les passagers pour communiquer avec des amis ou des relations de travail tout en roulant.
- La faculté de pouvoir communiquer avec d’autres véhicules et avec l’infrastructure pourrait réduire nettement le nombre d’accidents de voiture. En se servant de ses capteurs embarqués et d’une caméra, le concept EN-V peut « détecter » ce qui est autour de lui. Le véhicule peut ainsi réagir rapidement aux obstacles ou aux modifications des conditions de conduite. Par exemple, si un piéton s’engage sur la chaussée devant elle, l’EN-V ralentira pour passer à une vitesse plus sûre et s’arrêtera plus rapidement que les voitures actuelles.
Pour mener à bien ce projet, GM a capitalisé sur les travaux menés en matière de véhicule autonome avec la faculté de Carnegie Mellon University, à Pittsburgh, en Pennsylvanie.
- GM a demandé à ses équipes de design du monde entier leur vision de la mobilité du futur.
Xiao (Rire) a été conçu par l’équipe de design de GM Holden en Australie, alors que la ligne de Jiao (Satisfaction) est du aux designers de GM Europe. Miao (Magie) a été dessiné par le Studio de Design avancé de General Motors dans l’état de Californie.
Xiao offre un abord léger, avec sa peinture « bleue chewing-gum » et une ligne inspirée du monde du bateau. Miao tire la plupart de ses références du monde de l’électronique, comme le prouve son allure sobre et masculine. Les designers ont aussi utilisé Miao pour montrer des solutions innovantes d’éclairage, avec une abondance de LEDs. Avec ses lignes nettes et sa peinture lumineuse, Jiao a été inspiré par les trains à grande vitesse et les masques de l’opéra chinois.
- Des solutions pour la voiture de demain. La caisse et la verrière de l’EN-V sont réalisées en fibre de carbone, en Lexan teinté et en acrylique, des matières que l’on utilise plutôt dans les automobiles de compétition, dans les avions militaires et les vaisseaux spatiaux à cause de leurs qualités de résistance et de légèreté. La possibilité de travailler avec de tels matériaux innovants a donné une occasion d’apprendre aux équipes de design GM, et d’étudier la faisabilité pour de futures intégrations dans des automobiles traditionnelles. Sur un plan technique, la combinaison de systèmes de détection, de communication sans fil et de navigation GPS constitue une base technologique dont certains éléments pourraient être déclinés à partir du concept EN-V et aboutir éventuellement à des futurs systèmes avancés de sécurité automobile.]



Houlàlà, ça fait peur. Déjà qu'il faut immatriculer les bobylettes ! Et les croisements ! No No No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9457
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Sam 15 Jan 2011 - 14:53

2010 Designers amateurs (vrac) bah












Zaime bien la p'tite bleue sur fond rouge et la p'tite grise sur fond jaune. dents dents dents
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Sam 15 Jan 2011 - 15:50




Elle est jolie la rouge et grise mais ressemble quand même beaucoup à une Invicta 1959

Revenir en haut Aller en bas
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9457
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Sam 15 Jan 2011 - 17:05

1955 GMC L'Universelle Concept Cool

Parmi tous ces show-car, cette GMC occupe une place un peu particulière, car c’est la première apparition d’un show-car pour cette marque de camions et fourgons. L’Universelle entend montrer ce que sera l’avenir des véhicules de livraison, et est sans doute le véhicule le plus futuriste de cette exposition, par exemple avec ses portes latérales pliantes… Elle reprend aussi quelques éléments de design de la Nomad, et l’on peut sans aucun doute la prendre en compte comme l’un des premiers monospaces ou crossover, en dépit de sa vocation utilitaire. En effet, comment ne pas l’imaginer en version vitrée avec deux rangées de sièges supplémentaires à l’arrière !







La relation entre Pontiac et GMC remonte beaucoup à plus loin que leur fusion en 1996. Pontiac collabore à des projets avec la division camions de GM depuis les années 20, l'exemple le plus connu est dans la période 55-59, lorsque des moteurs Pontiac V-8 sont installés dans des camions GMC. Les produits des deux marques sont vendus souvent côte à côte chez le même concessionnaire, de sorte que la combinaison en un seul service-marketing est une progression naturelle.

En Janvier 1955, Général Motors lance L'Universelle à l'Hôtel Waldorf Astoria à New York. Bien que n'étant pas une "voiture de rêve" classique que l'on peut normalement trouver au Motorama, il partage néanmoins le même niveau d'innovation que celui affichée par d'autres divisions de Général Motors. En outre, la fourgonnette de couleur bronze partage bon nombre d'éléments qu'utilise Harley Earl sur les voitures GM de production et concepts-cars de l'époque.

À l'avant, une paire de phares dénudés avec enjoliveurs chromés ont été fixées dans les coins avant, renforçant la largeur visuelle. Entre eux, une grille horizontale qui reprend le contour des projecteurs sur ses bords extérieurs. Aux angles avant, des clignotants verticaux d'inspiration Pontiac "Rayures Argent" au-dessus du pare-chocs enveloppant. Entre les bananes en forme de balle, un pare-chocs massif. Un badge "GMC" stylisé prends place au-dessus de la grille, juste en dessous du pare-brise panoramique.

En plus de certains éléments de design Pontiac et d'inspiration Cadillac, on peut trouver d'autres influences de la division. Les montants inclinés rappellent à l'esprit la Chevy Nomad. Mais les caractéristiques de conception les plus spectaculaires de L'Universelle sont ses portes de côté, qui ont une ouverture en "aile de mouette" très à la mode, ce qui donne un accès illimité à la zone de chargement arrière. Elles donnent la valeur novatrice et une fonctionnalité de pointe à ce camion.
L'intérieur de L'Universelle est conçu pour entourer le groupe motopropulseur, qui est situé dans le compartiment avant, derrière les passagers. Il n'était pas aussi flamboyant ou luxueux que ses congénères du Motorama 1955. Il manque la climatisation et d'autres nombreux accessoires. Néanmoins, il est similaire à la production de voitures GM des années 50, c'est-à-dire qu'il était un peu plus haut de gamme que le véhicule commercial typique. Une banquette unique comme place assise recouverte d'un vinyle avec inserts élargis. Son tableau de bord est assez simple dans sa conception. Un indicateur de vitesse de 100 km/h, avec la température d'eau et de jauges de carburant de chaque côté. Témoins de générateur de pression et d'huile sont sous l'indicateur de vitesse et le sélecteur de transmission est lacé en dessous d'eux. Le volant à trois branches est crème à deux tons avec un bouton central et klaxon intégré. A gauche de la colonne de direction, les manettes de projecteurs, essuie-glace et chauffage. Pour le côté droit, la radio AM est logée dans un panneau concave garni de mailles en acier inoxydable, un "must" d'Harley Earl.

J'aime bien malgré son air de petit corbillard ! siffle siffle siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9457
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Dim 16 Jan 2011 - 1:10

1957 Les chroniques de Starter par Jidéhem bravo

Jidéhem (de son vrai nom Jean de Maesmaeker), par la magie de son crayon, traduit sa personnalité sur le papier et glisse "Starter" derrière le volant des voitures présentées. Jidéhem débarque chez Spirou en 1957 au moment où la couleur fait son apparition dans les bandes dessinées et notamment celles des éditions Dupuis.








André Franquin très occupé par les aventures de Spirou et assurant les premières planches de Gaston demande à Jidéhem de prendre sa suite pour l'illustration de la chronique auto jusque-là faite de dessins au trait.

Le personnage de Starter, né en 1956 sous le pinceau de Franquin et repris dès 1957 par Jidéhem, fait découvrir à ses lecteurs, petits et grands, l'âge d'or de l'automobile, une époque sans limitation de vitesse, sans crise de l'énergie, sans bouchons. Starter a suscité bien des vocations chez les jeunes, en donnant le goût de la conduite et de l'analyse d'un véhicule. Les dessins de Jidéhem, précis, vivants et drôles, valaient souvent mieux qu'une vidéo vue sur Internet, et les critiques objectives de Starter étaient un modèle de littérature, d'humour et de connaissance de la mécanique.

Grâce à ce tandem, Starter-Jidéhem, la chronique automobile du Journal de Spirou alimentera bien des rêves. Car à cette époque, l'automobile fait encore rêver ! Le cauchemar de la crise du pétrole, les limitations de vitesse et le permis à points, c'est pour les décennies suivantes.

Jidéhem inspire à Franquin le personnage de "De Maesmaeker", capitaine d'industrie et îcone du capitalisme.



Tout gosse, j'étais "accro" à ces chroniques, et je ne dois pas être le seul !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9457
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Dim 16 Jan 2011 - 1:39

2025 Quelques voitures volantes Part III geek














Il est pas près de la satelliser celle-là ! ptdr ptdr ptdr


Dernière édition par Magic-Tonio le Dim 16 Jan 2011 - 2:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
funrat

avatar

Messages : 1656
Date d'inscription : 13/07/2008
Age : 35
Localisation : en bourgogne

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Dim 16 Jan 2011 - 1:55

j'adore ton topic super super toutes ses photos et tes merveilleuses explications love lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caramid460

avatar

Messages : 1350
Date d'inscription : 17/12/2008
Age : 52
Localisation : 88

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Dim 16 Jan 2011 - 3:22

moi aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magic-Tonio

avatar

Messages : 9457
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 55
Localisation : D.T.C.78

MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   Dim 16 Jan 2011 - 3:29

Merki les gars. J'aime bien connaître l'histoire de quoi ke j'cause. C'est la basse saison au niveau du boulot donc j'ai un peu de temps pour fouiller. Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DÉLIRES DE DESIGNERS...   

Revenir en haut Aller en bas
 
DÉLIRES DE DESIGNERS...
Revenir en haut 
Page 5 sur 30Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 17 ... 30  Suivant
 Sujets similaires
-
» DÉLIRES DE DESIGNERS...
» [Crisse et Besson] Artbooks "Or et flammes" "Characters designers"," Celluloids" et "Les dieux d'Egypte"
» 40 lires or napoleon bonaparte 1813 M, une idée de la cote?
» VW day's 2010 - VOS PHOTOS
» Challenge n°15 du 12 février au 26 février

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KRUZIN' :: Entrée des artistes-
Sauter vers: